narguilé traditionnel

La chicha est une sorte de pipe à eau qui permet de fumer des mélanges parfumés comprenant du tabac ou non. Également appelé Shisha, hooka ou narguilé, la chicha est un phénomène de mode qui compte de plus en plus d’adeptes au Moyen-Orient, en Amérique, et surtout en Europe.

Aujourd’hui, de nombreux bars à Chicha ont ouvert leur porte dans les grandes villes françaises comme Paris, Lyon, Bordeaux, Lille, Marseille et Strasbourg. Saviez-vous que le nombre de fumeurs de narguilé à travers le monde est actuellement estimé à 100 millions?

Si vous avez l’intention de tester la chicha ou si vous voulez juste passer du bon temps avec vos amis, vous vous posez surement beaucoup de questions. Alors, informer avant de vous lancer !

Quels sont ses différents accessoires et comment cela fonctionne ?

Que vous souhaitiez préparer votre propre mélange ou que vous projetiez de vous rendre dans un bar, il est toujours intéressant de connaitre les différents composants d’une chicha.

Le tuyau à chicha :

Tuyau pour chicha en siliconeLe tuyau de la chicha (manche en verre ou en silicone ) est la partie fixée au réservoir avec laquelle le fumeur aspire la fumée.  Il existe des modèles de tuyau en silicone plus pratique et lavable, des autres en verre plus traditionnel. Il est possible d’en trouver avec plusieurs entrées pour fumer en groupe. Certains préfèrent le modèle à un seul tuyau pour son côté convivial, mais à ce moment-là, il est conseillé de rajouter un embout . Il faut également opter pour un tuyau plus long (environ 2 mètres) pour qu’il se passe plus facilement d’un fumeur à l’autre.

Vous trouverez de bons conseils pour choisir votre tuyau à chicha ici parmi les modèles avec manche en verre, les tuyaux en silicone, choix des embouts et en bonus de nombreuses infos.

Pour les modèles multi-tuyaux, privilégiez les dispositifs pourvus d’un système à soupape : vous ne serez pas obligé de demander aux autres invités de boucher leur tuyau pour éviter les appels d’air. S’il n’y a pas de système à soupape, il faut tous inspirer en même temps. Certains modèles (Boost, Kaya et chichas Dud) équipés d’un adaptateur ou d’un connecteur à tuyau sont également très pratiques.

 

Le foyer  :

foyer pour chichaIl s’agit de la partie supérieure de la cheminée où sont placés le charbon et le tabac. Le foyer est équipé d’un cendrier pour recueillir les cendres. Il faut rappeler que ce récipient doit être régulièrement vidé.

 

colonneLa colonne :

Il s’agit de la partie allongée qui conduit la fumée dans le réservoir. La fumée circule dans une pipe dont le bout est immergé dans un mélange parfumé stocké dans le réservoir avant de passer dans le tuyau qui sert à absorber la fumée.

 

Le vase :

vase

C’est le récipient qui contient le liquide parfumé destiné à adoucir la fumée. Il peut être en métal, en cuivre, en verre ou encore en poterie. En général, il est orné de motifs, mais il peut également avoir une forme originale.

D’où vient la chicha ?

Il faut savoir que la chicha se fume depuis très longtemps. En effet, des excavations entreprises dans une grotte de Lalibela (Éthiopie) en 1971 ont permis de mettre à jour des bols de narguilé datant des années 1320. Si les traces les plus anciennes ont été découvertes au sud ou à l’est de l’Afrique, la chicha s’est surtout développée au Moyen-Orient (Perse, Inde, Syrie, etc.) avec le succès des cafés publics et la consommation du tabac.

En France, quelques usines ont fabriqué des narguilés jusqu’au début de la Première Guerre mondiale (1914). À l’époque, c’était un objet d’apparat très convoité et un cadeau diplomatique raffiné qui symbolisait l’accueil et la convivialité.

L’affluence des émigrants en provenance du Moyen-Orient, dans les années 1980, a largement contribué à la propagation de cette pratique culturelle très favorable aux relations sociales. Après quelques années de régression, aujourd’hui, on assiste à un retour en force de la chicha.

La chicha, comment ça marche ?

Le tabac, parfois mélangé à de la mélasse, est posé sous un morceau de charbon incandescent au sommet du foyer ou bien dans le bol supérieur. La fumée qui en découle descend le long de la pipe et traverse le réservoir (ou le vase) rempli d’eau ou d’un mélange parfumé. Les fumeurs aspirent alors une fumée rafraichie et adoucie pouvant avoir un goût aromatisé (melon, agrumes, autres fruits, menthe, cocktails, etc.). En utilisant des équipements classiques, une chicha peut durer 45 minutes en moyenne.